Comment devenir auxiliaire de puériculture ?

diplome-puericultureSpécialiste des enfants et en particulier des bébés, l’auxiliaire de puériculture s’occupe de leur éveil, de leur épanouissement, tout en veillant à leur hygiène et à leur confort. En France, on dénombre près de 60 000 auxiliaires de puériculture à travailler dans une maternité, un centre hospitalier, dans une crèche ou encore dans un centre de Protection Maternelle et Infantile.

La petite enfance est un secteur dynamique qui recrute chaque année pour de nombreux postes. L’auxiliaire de puériculture est un métier centré sur les jeunes enfants : elle a pour mission de leur prodiguer les soins courants, mais également de s’occuper d’eux tout en participant à leur éveil. Lorsqu’elles s’occupent d’enfants plus âgés, notamment dans les crèches, elles organisent des jeux et des activités ayant pour but de socialiser l’enfant avant qu’il aille à l’école.

Pour exercer cette profession, il est nécessaire de faire preuve de patience, de disponibilité, de douceur, mais également du sens de l’écoute et du contact. Par ailleurs, c’est un métier très féminin, puisque 99 % des auxiliaires de puériculture sont des femmes. Elle peut très bien travailler de jour comme de nuit, suivant la structure dans laquelle elle évolue. Quel que soit son lieu d’exercice, elle doit faire preuve de responsabilité et savoir travailler en équipe avec les puéricultrices, éducatrices de jeunes enfants, infirmières…

Le DE, diplôme obligatoire

Pour pouvoir exercer la profession d’auxiliaire de puériculture, un seul diplôme est obligatoire : le diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture (DEAP).
Ce dernier s’effectue en un an et comprend autant des cours théoriques, pratiques et des stages. Pour pouvoir intégrer la formation, aucune condition de diplôme n’est demandée. Cependant, il est nécessaire d’être au minimum âgé de 17 ans et de réussir le concours d’entrée. Environ une soixantaine d’établissements publics dispensent cette formation. Ce diplôme forme des professionnels de la petite enfance qui pourront travailler dans des établissements sanitaires, sociaux ou médico-sociaux, ou dans diverses structures d’accueil d’enfants (maternités, centres de Protection Maternelle et Infantile, crèches, pouponnières…).

Néanmoins, pour les adultes travaillant déjà dans le secteur de la Petite Enfance sans pour autant être titulaires du Diplôme d’État, il est possible de l’obtenir par l’intermédiaire de la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience). Il faudra néanmoins pouvoir justifier d’au moins trois années d’expérience. Du côté des perspectives d’avenir, l’auxiliaire de puériculture pourra se présenter aux concours d’entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI).