Devenir moniteur de ski : la formation, le métier

moniteur-de-skiAvant de réaliser diverses figures sur la piste, tout skieur est passé un jour ou l’autre chez un moniteur de ski. C’est à ce dernier que revient en fait l’apprentissage du ski ainsi que d’autres sports de glisse, notamment le snowboard.

La formation pour devenir moniteur de ski

Pour pouvoir vivre de l’apprentissage du ski, il faut posséder le diplôme de Brevet d’Etat d’Educateur Sportif, option Ski Alpin.  L’obtention de ce diplôme est possible après avoir suivi les  3 cycles requis. Mais auparavant, le futur moniteur de ski doit avoir suivi et validé la formation commune aux métiers de la montagne ou celle de métier d’éducateur sportif. Ce type de formation inclut épreuves théoriques et physiologie. Le futur moniteur doit aussi maîtriser la réglementation et bien connaître le milieu montagnard. Pour plus de renseignement, contactez l’ESF

Si vous souhaitez devenir un simple moniteur de ski, il suffit de passer le premier degré. Pour ce faire, il faut commencer par un test technique, après présentation d’un diplôme de secourisme PSE1. Le futur moniteur doit alors faire un slalom spécial chronométré se déroulant en deux manches. Il a passé le test s’il a réalisé un meilleur temps par rapport aux temps réalisés par des ouvreurs de haut niveau.  S’il a réussi le test technique, il passe à la préformation à l’issue de laquelle il devient un moniteur stagiaire. Ensuite, il passe l’Eurotest qui se déroule de la même manière que le test technique. Mais cette fois-ci, le temps requis est de 18% du temps du meilleur ouvreur. S’il passe le test, il suivra trois cycles de formation qui seront répartis en unités d’une à deux semaines. La formation est dispensée par l’Ecole Nationale du ski et de l’alpinisme.

Si vous souhaitez devenir un moniteur de ski plus spécialisé (entraineur, ski de compétition), il faut suivre la formation du deuxième degré qui est répartie en 5 unités : biomécanique, physiologie, sciences humaines, technique théorique et pratique relative au ski de compétition. Pour ceux qui souhaitent occuper un poste à responsabilité, via le diplôme de moniteur de ski, il faut suivre la formation de troisième degré.

Plus de détails sur le métier de moniteur de ski

Un moniteur de ski ne doit pas seulement être un excellent skieur, il doit également connaître les dangers de la montagne et maîtriser les règles de sécurité. Il doit dès lors savoir choisir les bonnes pistes. Il doit bien connaître le matériel de ski et savoir où s’équiper à pas cher si ses élèves ont besoin de ski ou de chaussures (il peut faire appel à des magasins locaux ou commander en ligne sur des sites comme achat-ski.com) Il doit aussi savoir organiser ses cours selon le nombre d’élèves et leur  niveau. Un bon moniteur de ski doit également savoir transmettre les rudiments du ski à chaque élève. Il doit aussi savoir adapter la formation qu’il prodigue selon le niveau de son élève.

Il faut savoir que le métier de moniteur de ski est un métier saisonnier. De ce fait, la plupart des moniteurs de ski exercent une autre activité professionnelle. Certains sont en même temps des accompagnateurs de moyenne montagne, des surveillants de baignade en été ou encore des animateurs d’activités physiques.

Il est à noter qu’un moniteur de ski peut exercer sous le statut de travailleur indépendant ou être un salarié d’une organisation de tourisme.