Devenir motard de la police

Connu pour réglementer la circulation, le motard de la police répond à d’autres attributions selon l’unité qu’il intègre. En vue d’accéder à cette fonction du service spécialisé, le candidat doit remplir certaines conditions, passer des tests de recrutement et suivre une formation adéquate pendant plusieurs semaines.

Les étapes à suivre pour être un motard de la police

La condition essentielle pour faire partie des motards de la police est d’être avant tout un policier. En effet, le candidat devra réussir au concours d’entrée dans la police nationale et y être admis en tant que commissaire ou officier de police ou encore gardien de la paix. Il doit être titulaire de son grade depuis un an au minimum et doit également posséder le permis moto ou le permis A. Une « demande nationale de participation à la formation pour l’accès à la spécialité de motocycliste » doit aussi être réalisée par celui-ci.

Pour être sélectionné, chaque candidat doit passer un entretien de motivation devant un jury, effectuer des épreuves moto de type permis A, des épreuves sportives et des tests psychotechniques. Les tests de recrutement durent environ une semaine et ont lieu deux fois par an. Les candidats retenus suivent un cursus de 15 semaines au Centre national de formation des motocyclistes de la police nationale ou CNFM. C’est à l’Ecole nationale de police ou ENP que se déroule la formation. A noter que le CNFM forme près de 170 motards tous les ans et en recycle 365.

motard police

Au cours de la formation, les stagiaires prennent part à des ateliers de maniabilité, de perfectionnement à la conduite, de maîtrise de la moto sur plateforme et à des sessions de roulage. Chacun d’entre eux s’entraîne par la suite sur circuit à moto ou en tout-terrain pour réaliser des travaux de trajectoire et de freinage.

Selon son classement final, le lauréat choisit son poste à la fin de la formation. Pendant 7 ans au minimum, il s’engage à intervenir en tant que motocycliste dans ce service spécialisé. Tous les cinq ans, il reviendra au CNFM pour une période de recyclage et de perfectionnement.

Les tâches essentielles d’un motard de la police

Veillant à la sécurité routière, le policier motocycliste a pour mission de faire appliquer la règlementation sur l’environnement et les transports routiers. Il doit contrôler et simplifier le trafic routier, faire respecter le code de la route et assurer les escortes. En général, il réalise des missions de police de la route conformément aux priorités du gouvernement. Faisant partie de la brigade motorisée, il se trouve fréquemment dans les sous-préfectures ou les villes préfectures. Il doit également être exemplaire, porter son casque de motard en toutes circonstances et respecter la sécurité des usagers pendant ses missions.

Par ailleurs, le motard de la police peut également intervenir dans de nombreuses unités. Il peut intégrer le peloton d’autoroute pour travailler sur une partie de celle-ci. Dans ce cas, il protège les conducteurs et veille au respect des règles de sécurité routière. Il ne peut sortir de son cadre autoroutier qu’à titre exceptionnel. Quant aux policiers de la BMO ou Brigade motorisée, ils ont pour tâche d’encadrer les convois spéciaux ou d’escorter les membres de l’autorité.