Devenir professeur des écoles

Etre professeur des écoles ne s’improvise pas. Il requiert de longues années d’études après le bac et beaucoup, beaucoup de patience puisque le professeur va prendre sous son aile des enfants de l’école élémentaire et de la maternelle. Il doit être compréhensif et strict en même temps vu qu’il sera en charge d’enfants de 2 à 11 ans. En parallèle, c’est un métier qui exige de la créativité, un grand esprit pédagogue et de la dévotion.

Les qualifications

Pour devenir instituteur, il est obligatoire de suivre des études universitaires. Un professeur des écoles commence toujours en tant que stagiaire. Ce stage dure une année. Pour devenir stagiaire, le prétendant doit au moins être inscrit en Master 1 ou en possession d’un diplôme de Master 2, de préférence en MEEF (Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation). Le concours est également ouvert aux agents de la fonction publique et aux personnes pratiquant l’enseignement depuis des années et disposant d’une VAE (Validation des Acquis en Expérience).

Le concours

La future institutrice doit se présenter au concours de recrutement des professeurs des écoles ou CRPE. La réussite de ce concours dépend de la polyvalence des candidats. Ils seront interrogés sur le français, la géographie, la mathématique, l’histoire, l’éducation civique sans oublier la technologie. Le dossier du participant devrait aussi comporter un brevet de secourisme. Passer le concours est la première étape. Si le futur instituteur ou institutrice réussit ses examens, il devra encore suivre un stage d’une année.

professeur des écoles

Un métier exigeant

Le professeur passe en moyenne 26h en classe chaque semaine. Il faut ajouter à cela le temps consacré aux conseils d’école, la correction journalière des devoirs, la préparation des cours, les rendez-vous avec les parents. A cet âge, les enfants sont assez agités, ils peuvent pleurer ou crier pour un rien. Il faut donc avoir des nerfs solides. Il faut également prendre en compte les maladies infantiles comme la varicelle. Cette dernière est l’un des cauchemars des instituteurs, car elle est contagieuse. Il est important d’être très attentif à l’état de santé de chaque élève.

Un salaire motivant

En début de carrière, le salaire des instituteurs est d’un peu plus de 1 600 € par mois. Il augmente en fonction de l’expérience, en effet, en fin de carrière, il peut monter jusqu’à 3 000 €. Les instituteurs qui tiennent également d’autres postes au sein de l’établissement scolaire perçoivent des indemnités supplémentaires.