Faire ses études dans l’informatique : toujours la voie royale ?

Les entreprises ne peuvent plus se passer de l’informatique, voilà pourquoi le secteur génère autant d’emplois. Les étudiants de leur côté, de plus en plus passionnés, n’hésitent pas à s’orienter vers une formation spécifique en informatique en vue de s’offrir de beaux débouchés. En effet, ils pourront en travailler dans une entreprise ayant une activité informatique ou exercer au sein d’une société qui utilise l’informatique de façon importante (banque, constructeur automobile, administration, etc.), bref ils n’auront que l’embarras du choix.

Informatique : les différentes formations

Les bac+2 en informatique sont très prisés par les recruteurs. Aussi, les étudiants n’hésitent pas à miser sur un brevet de technicien supérieur (BTS) en informatique de gestion ou informatique et réseaux, un diplôme universitaire de technologie (DUT) en informatique, un DUT en génie électrique et informatique industrielle, ou encore des cours informatique spécialisés en réseaux et télécommunications. Cependant, pour accéder à des fonctions de manager, la voie royale consiste à intégrer les grandes écoles d’ingénieurs. Mais c’est sans compter la possibilité d’opter pour une formation de licence professionnelle ou un master en ingénierie de l’information, une orientation qui plait notamment aux étudiants intéressés par la spécialité multimédia.

Les profils les plus prisés par les recruteurs

Le secteur de l’informatique s’avère être très ouvert aux jeunes. Un tiers des effectifs ont en effet moins de 30 ans, outre le fait que 30% des profils recrutés soient des débutants. Les jeunes diplômés doivent cependant avoir quelques atouts, à commencer par la maîtrise des derniers logiciels et langages informatiques. Ils doivent également avoir des compétences de terrain, d’où l’intérêt de faire des stages.

Développeurs en open source et professionnels du web, tels sont les deux métiers de l’informatique les plus recherchés actuellement. Idem pour les postes liés aux systèmes et réseaux, ainsi qu’à la maintenance informatique, puisqu’ils ont également beaucoup augmenté en France, contrairement à la spécialité « informatique de gestion ».

Un autre profil recherché : le diplômé bac + 5. Sur ce point justement, il convient de préciser que les ingénieurs en systèmes d’information comptent à eux seuls, plus de 44% des effectifs. Pour ce qui est des postes liés la maintenance, l’infogérance, ou encore la relation client, il faut dire qu’ils font plutôt appel aux diplômés bac + 2. L’astuce est aussi de marier son diplôme d’informatique avec une formation en commerce, marketing ou logistique, le but étant d’accéder facilement à un premier emploi.

Augmentation des salaires

Après avoir subi un léger fléchissement à cause de la crise, le secteur de l’informatique connaît depuis 2011 une nouvelle accélération et les jeunes diplômés en informatique un avenir porteur. En effet, si les rémunérations des cadres français progressent de 0.5%, celles des cadres IT augmentent en moyenne de 1.8%.