Ingénieur conseil : les études, le métier, les débouchés

Le génie-conseil est vaste et peut se décliner en de multiples plusieurs professions : ingénieurs spécialistes, ingénieurs généralistes, technologues, planificateurs, opérateurs de systèmes CAO, arpenteurs, architectes, biologistes, géoscientifiques, archéologues, économistes, spécialistes de la construction, etc.

Qui est l’ingénieur conseil ?

ingenieur-conseilC’est un ingénieur qui est sollicité par des entreprises ou des usines, pour répondre à des problématiques qui pourraient dépasser les compétences des ingénieurs de l’entreprise (ou de l’usine) en question.

Il a des compétences dans des domaines spécifiques. Il conseille, établit des projets, prépare des travaux d’ingénierie et assure leur suivi.

L’ingénieur conseil fait donc partie des équipes de projets. Il a un rôle scientifique et technique. Il coordonne et gère le projet pour lequel il a été appelé. Des rôles qu’il peut combiner selon le type et la taille du projet.

L’ingénieur-conseil intervient dans l’analyse, la conception, la planification et la réalisation des projets dans les domaines de l’aménagement du territoire, de l’urbanisme, de la construction et des infrastructures, pour nous créer un cadre de vie durable et de qualité.

Notez aussi que les ingénieurs-conseils peuvent même être appelés, en tant qu’indépendants, à réaliser des expertises.

Comment devenir ingénieur conseil ?

Pour devenir ingénieur conseil, il faut obtenir un master en ingénierie (cursus universitaire d’un minimum de 5 ans), délivré par une institution agréée par l’État.
Le diplôme peut, également, être consolidé par une expérience professionnelle de deux ans auprès d’un ingénieur établi.

IL existe également des grandes écoles d’ingénieur qui sont généralement très sélectives.

Quelle responsabilité pour l’ingénieur conseil ?

L’ingénieur conseil assure une double responsabilité, vis-à-vis de :
– le client : l’ingénieur conseil est tenu de mettre toute son savoir et son expérience au service de son client, pour le conseiller et l’accompagner, jusqu’à a réalisation définitive du projet.
– le maître de l’ouvrage : pour garantir des prestations de qualité, il doit conseiller le maître de l’ouvrage depuis la conception jusqu’à la finalisation du projet, en lui faisant profiter de son savoir et de son expérience.

C’est à lui également qu’incombe l’appréciation des résultats et des conséquences des travaux réalisés, aussi bien sur l’environnement, que sur la santé et la sécurité de la collectivité.

Quels débouchés dans le génie-conseil ?

Le génie-conseil œuvre dans tous les domaines de spécialisation : construction, environnement, planification, biomédical, transports, technologie de l’information, énergie, industrie et fabrication, pétrole et gaz naturel, mines et métallurgie, agriculture, bâtiments et structures, mécanique et électricité, géotechnique, aéronautique…

Les postes proposés, dans ce cadre, sont de deux types :

– Les postes de niveau d’entrée : ingénieur junior, concepteur adjoint, technologue junior, adjoint à l’inspection de travaux de construction et adjoint aux levés.
– Les postes cadres : chargé de projets, ingénieur concepteur, technologue concepteur, spécialiste de la conception, chef de services professionnels, ingénieur de travaux construction, gestionnaire de travaux construction, gestionnaire de la qualité, directeur de succursale, directeur de division, spécialiste du développement des affaires et associé ou propriétaire ou directeur ou encore chef de la direction.

Et pour finir …

Au-delà de ses qualifications universitaires et de son expérience professionnelle, un ingénieur conseil doit être organisé, motivé, créatif, innovant, attentif au détail et maîtrisant bien la communication verbale et écrite.

TRAORE

J’aimerai devenir un ingénieur,je suis détenteur d’un diplôme de brevet de technique en dessin bâtiment au Mali.