Les métiers de l’orfèvrerie et de la bijouterie

Il faut entendre par orfèvrerie, l’art de travailler les matériaux nobles et précieux, notamment l’or, l’argent, ou encore le diamant, pour la fabrication d’objets d’apparat, de table ou de culte. La bijouterie, quant à elle, désigne l’activité liée à la création et au commerce de bijoux. Zoom sur les différents métiers du secteur.

Orfèvre

Les objets destinés à la table, à la décoration, et notamment ceux réservés à un usage religieux peuvent aussi être réalisés en métaux précieux. En effet, c’est là qu’intervient l’orfèvre qui, notons-le, peut aussi utiliser d’autres métaux nobles comme le vermeil ou des métaux de base tels que le cuivre, ou encore différents types d’alliage comme le maillechort, alliage inoxydable de cuivre, zinc et nickel. Pour réaliser ses pièces, il utilise différentes techniques, à savoir la retreinte, le planage, le repoussé au tout, l’emboutissage, etc. Le métier vous intéresse ? Dans ce cas, il faudra suivre une formation pour obtenir un CPA (avec option) ou un DMA décor architectural option métal.

Bijoutier – Joailler

Le métier du bijoutier consiste à concevoir, réaliser, réparer, entretenir, transformer et vendre des bijoux en métaux précieux, c’est-à-dire faits en or, argent ou en platine. Le bijoutier est également un joailler puisqu’outre de créer des bijoux en métaux précieux, il réalise également ces derniers avec des pierres précieuses. Ensuite, il y a le bijoutier fantaisie qui, comme son nom l’indique, utilise toutes sortes de matériaux non précieux (étain, laiton, plastique, bois, …) pour fabriquer ses bijoux. Citons également les créateurs de bijoux contemporains comme Messika ou Trois Bis qui, en tant qu’artistes, conçoivent des œuvres uniques à partir de matériaux variés, précieux ou non. Bref, pour devenir bijoutier, vous avez le choix parmi plusieurs formations : CAP art et techniques de la bijouterie-joaillerie, BMA art du bijou, DMA art du bijou et du joyau, Diplôme supérieur d’Arts décoratifs option objet, etc.

Sertisseur

Le sertisseur d’or a pour fonction de fixer les pierres précieuses sur la monture du bijou. Mais avant cela, il doit d’abord enchâsser et sertir les pierres précieuses. Il faut savoir que pour devenir sertisseur, un CAP art et technique de la bijouterie joaillerie option bijouterie sertissage (formation de 2 ans) est requis. Un BMA  art du bijou option bijouterie sertissage peut aussi faire l’affaire.

Graveur sur métaux précieux

C’est un métier qui consiste à tracer des dessins ou des caractères, en creux ou en relief,  sur les métaux précieux. Pour ce faire, le graveur se sert d’outils en acier tranchants très fins dont les formes varient selon le type de gravure souhaité. Pour exercer ce métier, vous avez le choix entre suivre une formation initiale (CAP, BMA, FMA ou DMA) ou opter pour une formation professionnelle continue. A ce propos, il faut noter qu’il existe également un métier appelé graveur héraldiste. Cette fois, la gravure se fait en creux et à l’envers à l’aide de poinçons et échoppes.

Divers autres métiers entrent également dans la catégorie orfèvrerie et bijouterie. Le lapidaire par exemple, a pour fonction de tailler et de polir les pierres précieuses. Ensuite il y a le chainiste qui, comme son nom l’indique, a pour rôle de fabriquer des chaînes d’anneaux métalliques. Il y a  également le batteur d’or dont le rôle est de réaliser des feuilles d’or destinées à la dorure. Il y a aussi le graveur médailleur, s’occupant uniquement des médailles, etc.