Panorama des formations pour devenir électricien

Face aux installations et aux pannes quotidiennes en électricité, les électriciens sont très demandés sur le marché du travail. Pour exercer une telle profession, il faut avoir suivi une formation qualifiante et posséder quelques qualités.

Les qualités requises chez un électricien professionnel

Partout en France, il est possible de suivre une formation au métier d’électricien. Ce dernier doit avoir certaines qualités comme il est tenu de réaliser lui-même ses plans de connexions et de distribution. Ainsi, la maîtrise des mathématiques, de la physique, des procédures de sécurité ainsi que leur respect est primordial dans cette profession.

Par ailleurs, intégrant une équipe dirigée par un chef de chantier, l’électricien qui se retrouve fréquemment sur les chantiers de construction aime le travail collectif. Connaître les différentes techniques liées à la pratique de cette fonction est également indispensable.

Des formations variées selon le niveau d’étude

En fonction de son niveau d’étude, l’apprenant peut obtenir un diplôme de niveau III, IV ou V. En suivant une formation pour le diplôme de niveau III, il obtient un BTS domotique ou électronique. La formation à un diplôme de niveau IV quant à elle permet d’être titulaire d’un Bac professionnel électrotechnique, énergie et équipements communicants. Avec une telle formation, l’étudiant peut également obtenir un Bac technologique Sciences et Technologies Industrielles Génie électronique ou un Brevet professionnel Installations et équipements électriques. En outre, le diplôme de niveau V mène à l’obtention d’un CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques. Cette dernière formation est la plus prisée des apprenants.

Les attributions de l’électricien

L’électricien doit s’assurer que la distribution de l’électricité est sécurisée et fiable sur le lieu de son intervention. Le métier d’électricien consiste ainsi à réaliser ses travaux dans le respect des normes de sécurité en vigueur. Améliorant les équipements électriques et effectuant des travaux de maintenance et d’installation, cet expert doit s’assurer des connexions adéquates aux appareillages électriques qui se trouvent sur chacun des sites où il intervient.

Salaire, débouchés et possibilité d’évolution d’un électricien

Après avoir suivi une formation qualifiante au métier d’électricien, le nouveau diplômé peut gagner un salaire brut mensuel de 1 430 €. Cette rémunération peut varier en fonction de l’endroit où il travaille et atteindre près de 2 250 euros brut par mois même pour un débutant.

Les services d’un électricien sont généralement très demandés sur le marché et le nouveau diplômé peut trouver facilement du travail. En effet, une formation spécialisée dans les meilleures écoles lui permettra d’intervenir dans le domaine de l’informatique, la vidéosurveillance et la téléphonie. Il peut aussi exercer sa profession dans une entreprise d’installations électriques, dans le domaine des ascenseurs ou dans une entreprise de génie climatique.

En outre, l’achat de matériel électrique peut également être confié à ce professionnel. Ce dernier est apte à faire des devis pour tous les travaux à réaliser dans votre bâtiment ou votre habitation. Au fil des années, un électricien expérimenté peut occuper le poste de formateur, de chef d’équipe, de chef de chantier, responsable d’études, de chef d’entreprise artisanale ou de conducteur de travaux.