Se former à l’œnologie

Nombreuses sont les personnes à vouloir déguster un bon vin et pouvoir l’apprécier à sa juste valeur. Si vous voulez apprendre à décrypter sa robe, reconnaître son nez et l’avoir en bouche, que diriez-vous de se former à l’œnologie ?

Pour suivre une formation complète en œnologie

vin

Pour exercer le métier d’œnologue proprement dit, il faudra obtenir le diplôme national, après un bac+5. Comme les études d’œnologie durent deux années, cette formation est ouverte aux personnes qui ont un bac+3 en chimie, en biochimie ou encore en agronomie. Mais ne devient pas œnologue qui veut, car la sélection à cette formation est rude. Il faudra donc que chaque candidat fasse ses preuves et prouve sa volonté d’exercer ce métier.

Il faut savoir que les études en œnologie seront surtout axées sur la biologie de la vigne, sur les techniques diverses de viticulture mais aussi sur les analyses micro-biologiques et chimiques. Arrivé à un certain stade, l’étudiant en œnologie devra également s’initier à l’art de la dégustation, qui sera indispensable pour qualifier les différents vins en production. La formation en œnologie sera également complétée avec des cours de droit, de gestion ou encore de marketing.

Sinon, pour devenir œnologue, il faudra aussi approcher l’un des cinq seuls endroits où la formation est dispensée : l’Université de Reims, celle de Montpellier 1, l’école nationale supérieure d’agronomie de Montpellier, l’Université Paul Sabatier de Toulouse, la Faculté d’œnologie de Bordeaux et enfin l’institut Jean-Guyot de Dijon.

Se former sur le tas, une autre méthode qui marche

Bien des gens se forment à l’œnologie sans passer par les grandes écoles. Certes, ils passent à côté d’informations importantes, mais ils ont la possibilité d’apprécier le vin et sa fabrication comme ils peuvent et comme ils le souhaitent.

oenologie

Par exemple, beaucoup de personnes se lancent dans la production de vin après quelques mois ou quelques années passées dans les vignes, au détour d’un séjour ou de vacances dans une région viticole. A force de déguster du vin naturel, il est en effet très facile de tomber amoureux de ce monde de douceur.

Attention toutefois, connaître les vins et savoir les apprécier ne nous donne pas forcément le titre d’œnologue. Mais au moins, cela nous permet de savoir ce qu’il y a d’intéressant avec le vin, de découvrir le processus de sa fabrication, les différences des cépages en tous genres, sans oublier les techniques diverses dont les grandes maisons de production ont le secret. Si vous aimez le raisin, le vin et tout ce qui concerne la production, le stockage, ou encore les différentes appellations, vous avez alors tout intérêt à faire un voyage dans les grandes régions viticoles et y découvrir toute une culture.