Un métier insolite : testeur de matelas

Voilà un métier qui en fera rêver plus d’un. Il continue même de faire rêver les chanceux qui ont réussi à décrocher le poste. Les jaloux critiquent le métier de testeur de matelas en disant que cela ne devrait même pas être considéré comme un métier. C’est une remarque injustifiée. Si c’est un métier inutile, les entreprises de matelas ne prendraient pas la peine d’engager des gens pour le faire.

Comment devient-on testeur de matelas ?

Non, il n’y a pas d’étude à faire pour cela. Il faut être également majeur puisque c’est un métier comme un autre et vous devez être capables de signer un contrat d’embauche, même si c’est de manière occasionnelle. Le plus souvent, c’est un complément de revenu.

Qui recrute ?

Le plus souvent, ce sont les fabricants de matelas comme hypnia.fr ou les magasins spécialisés dans la vente de matelas qui recrutent. Il y a également les entreprises de communications qui agissent en leurs noms. Il est aussi possible de s’inscrire dans des communautés de consommateurs. Ils ne testent pas uniquement des matelas, mais également d’autres biens et services. Le testeur n’est donc pas payé, mais en échange, ils peuvent garder les biens ou les services qu’on lui demande de tester.

En quoi consiste le métier de testeur ?

testeur de matelas

Contrairement à ce que l’on peut bien penser, il ne suffit pas d’y dormir. Eh oui, il faut tout de même qu’il y ait un « vrai travail » à fournir. Si vous regardez la liste du formulaire à remplir, vous serez étonné du nombre de questions auxquelles le testeur doit répondre. En voici quelques grandes lignes :

Le confort du matelas : le testeur doit répondre à des questions en rapport avec la souplesse ou non du matelas. Est-il trop dur ? Trop mou ? L’appréciation de ces réponses est souvent associée au poids du testeur. A-t-il bien dormi ? Tout de même, le but principal d’un bon matelas est d’assurer un sommeil doux, prolongé et réparateur. Ce serait dommage si en vous réveillant, vous vous retrouviez avec des courbatures ou autres.

– L’esthétique : un détail peut-être, mais qui compte. En général, les matelas sont vendus nus dans les magasins. Si les gens n’aiment pas ce qu’ils voient au premier coup d’œil, ils ne vont pas prendre la peine de lire la caractéristique du matelas. Mais à part cela, il faut savoir que la surface du matelas comporte aussi de nombreuses propriétés à étudier.

– Les éventuelles allergies : aux Etats-Unis et au Canada, des matelas composés de matières synthétiques ont été retirés de la vente après des tests réalisés par des testeurs.

louid

Je suis un grand dormeur
Je peux dormir au moins 16 sans me réveiller
Donc si vous avez un poste à pourvoir
Contacter moi
Cordialement

ruault

Bonjour,
Je viens par la présente vous solliciter pour une rencontre professionnelle.
Je cultive une réelle passion pour le sommeil et souhaite m’orienter dans le milieu de testeur de matelas.
Motivé et ponctuel , je suis disponible pour faire des heures supplémentaires car j’aime beaucoup dormir.
Veuillez agréer, Monsieur, Madame mes sincères salutations,